Accueil

 

 

calendrier carte postale identite cartelles etat civil reperes historiques Sainte Thècle tabellion yahoo plan Projets Avis de recherche

 

 

HISTOIRE DE LA CARTE POSTALE

Lundi 3 février 2003

(Extrait des archives de J. ANDRE)

 

1869 : Le 1er octobre à Vienne, Autriche, Emmanuel HERMANN fait admettre par le parlement et l’administration le principe de la correspondance à découvert.

Cette innovation sera bientôt suivie par l’ensemble des pays, la carte postale primitive est née. Elle se présente comme un rectangle en papier cartonné de format 14X9cm, le recto sous la mention Carte Postale est exclusivement réservé à l’adresse, le verso à la correspondance.

 

1882: Les premières illustrations souvent publicitaires apparaissent côté correspondance rognant d’autant, la place réservée à celle-ci.

 

1889: Un Marseillais du nom de « PIAZZA » introduit un cliché photographique sur ce même côté.

 

1899: 1ère carte aveyronnaise chez l’imprimeur CARRERE: un dessin de la cathédrale de Rodez occupe un tiers à gauche de la surface réservée à la correspondance. Cette première carte illustrée sera bientôt suivie de nombreuses autres avec un cliché photographique au contour nuagé qui va prendre de plus en plus de place, ce qui oblige à des débordements d’écriture sur les photographies au grand dam des premiers collectionneurs.

 

1903: Le 18 novembre 1903 à la demande des amateurs, la carte postale étant la seule façon de voyager ou de faire connaître leur région pour beaucoup d’entre eux, l’administration introduit une nouvelle formule qui persistera jusqu’à nos jours donnant naissance à la carte postale telle que nous la connaissons:

Le Recto devient support exclusif du cliché ou de Illustration qui désormais occupera toute la surface, le Verso est divisé en deux par une barre verticale, à gauche de celle-ci la correspondance, à droite l’adresse.

 

1903 - 1914: Age d’or de la carte postale: de nombreux éditeurs locaux font leur apparition et mettent en valeur des scènes de la vie villageoise: rues et places animées, scènes de la vie paysanne, fenaison, labour, moisson, dépiquage, artisans dans leurs échoppes, personnages pittoresques, loisirs, etc... ils relatent également parfois des événements datés avec précision:

C’est à cette époque que se constituent les précieux albums de nos grands-mères que nous redécouvrons avec plaisir dans les héritages familiaux.

 

1914-1918: L’économie de guerre impose une moindre qualité des supports papier, le conflit militaire oriente la carte postale essentiellement vers des sujets d’ordre patriotique ou sentimental destinés à la correspondance des soldats.

 

1920 -1940:

Après la victoire, les véritables éditeurs locaux auteurs de clichés cèdent le pas aux éditeurs régionaux comme Les Mairoux d’Aurillac, la maison Hélias de Massiac ou nationaux. Les cartes postales perdent beaucoup de leur intérêt local et anecdotique, elles deviennent généralistes et impersonnelles. La mention éditeur concerne essentiellement des revendeurs qui recherchent sur place l’exclusivité pour des clichés réalisés par d’autres.

 

1942 : Adoption du format actuel 15X 10cm.

 

1945-1960 : Cartes frangées et bords dentelés au nouveau format dites semi-modernes

 

1975: Regain d’intérêt pour la Carte postale sous l’influence de grands Experts comme Gérard NAUDIN, création d’un véritable marché de la carte postale ancienne (C.PIA.), certaines foires comme Fîgeac, Givors, Juvignac pouvant réunir plus de cent marchands et des milliers d’amateurs.

De nombreuses expositions locales s’organisent un peu partout en France, des articles paraissent dans la presse spécialisée mais aussi dans la presse quotidienne etc....

retour au sommaire